polémique


polémique

polémique [ pɔlemik ] adj. et n. f.
• 1584; chanson polémique « chanson guerrière » 1578; gr. polemikos « relatif à la guerre »
1Qui suppose une attitude critique; qui vise à une discussion vive ou agressive. « quelques écrits polémiques faits de temps à autre pour ma défense » (Rousseau).
2 N. f. Débat par écrit, vif ou agressif. controverse, débat, discussion. Engager, entretenir une polémique avec qqn. Polémique à propos, au sujet de l'euthanasie. « Une grande polémique s'engage à ce sujet dans la presse, deux duels philosophiques » (Michelet).

polémique adjectif (grec polemikos, de polemos, guerre) Qui a un caractère violent, agressif : Ton polémique. Qui a le goût de la critique violente et agressive : Écrivain polémique.polémique nom féminin Débat plus ou moins violent, vif et agressif, le plus souvent par écrit : Une polémique politique qui s'envenime.polémique (synonymes) nom féminin Débat plus ou moins violent, vif et agressif, le plus...
Synonymes :

polémique
adj. et n. f.
d1./d adj. Qui appartient à la dispute, à la polémique; qui incite à la dispute, à la discussion par son ton agressif.
d2./d n. f. Querelle, débat par écrit.

⇒POLÉMIQUE, subst. fém. et adj.
I.Subst. fém. Discussion, débat, controverse qui traduit de façon violente ou passionnée, et le plus souvent par écrit, des opinions contraires sur toutes espèces de sujets (politique, scientifique, littéraire, religieux, etc.); genre dont relèvent ces discussions. Engager, poursuivre une polémique avec qqn; aimer la polémique; faire de la polémique. Dites bien, je vous supplie, à vos bons parents qu'ils ne s'inquiètent de rien avec moi, qu'ils ne se croient pas obligés de gêner les polémiques littéraires ou politiques qu'ils pourraient juger nécessaires contre moi dans la nouvelle position où mes ennemis de toute nature et de tous rangs m'ont placé (HUGO, Corresp., 1832, p.516). Cette polémique que je viens d'avoir avec André Gide aura du moins eu l'intérêt, et pour moi-même, d'amener à la clarté les difficultés et les contradictions dans lesquelles se sont débattus cette année bien des intellectuels et des écrivains (GUÉHENNO, Journal «Révol.», 1937, p.85):
1. Il n'y a pas de vie sans dialogue. Et sur la plus grande partie du monde, le dialogue est remplacé aujourd'hui par la polémique. Le
XXe siècle est le siècle de la polémique et de l'insulte (...) Des milliers de voix jour et nuit, poursuivant chacune de son côté un tumultueux monologue, déversent sur les peuples un torrent de paroles mystificatrices, attaques, défenses, exaltations.
CAMUS, Actuelles I, 1948, p.258.
II.Adj. Qui est relatif, qui appartient à la polémique; qui se réclame du caractère de la polémique. Article, attitude, critique, écrit, écrivain, langage, style, ton polémique. Voilà la dernière fois que je t'entretiens sur cet objet; il doit régler ma conduite selon tes voeux, mais il ne doit plus être l'objet d'une discussion polémique (STAËL, Lettres jeun., 1790, p.407). M. Hamon n'approuvait pas les publications toutes polémiques, telles que Les imaginaires de Nicole, qui se poursuivaient alors; il y trouvait plus d'épines que de moelle nourrissante (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t.4, 1859, p.197):
2. L'attitude d'un laïque et d'un libre penseur, qui, sans préoccupation polémique, étudie le divin, est peut-être bien ce qu'il y a de plus étranger à notre goût français.
BARRÈS, Voy. Sparte, 1906, p.25.
SÉMIOT. Principe, structure polémique. Principe, structure sur lesquels repose l'organisation narrative du discours quand elle est faite de confrontations d'idées (d'apr. GREIMAS-COURTÉS 1979).
REM. Polémiquement, adv. De façon polémique. Cicéron s'efforce de convaincre l'auditeur que la peur de la mort n'est pas justifiée, même chez ceux qui la croient définitive. Il reprend donc polémiquement l'argument d'Épicure contre les épicuriens (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p.50).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1718: polemique; dep. 1740: -lé-. Étymol. et Hist.1. 1578 chanson polémique «guerrière» (VIGENERE, Philostr., f° 24 r° ds GDF. Compl.); 1584 adj. «qui appartient à la dispute, par écrit» (BENEDICTI, Somme de pechez, 3e édit., 1595, p.425 ds Fr. mod. t.6, p.173); 2. 1619 subst. «discussion, controverse par écrit» (D'AUBIGNÉ, Trag., préf. ds GDF. Compl.). Empr. au gr. «qui concerne la guerre», «disposé à la guerre», «batailleur, querelleur». Fréq. abs. littér.:351. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 463, b) 500; XXes.: a) 445, b) 561. Bbg. GALL. 1955, p.XVIII, pp.73-74.

polémique [pɔlemik] adj. et n. f.
ÉTYM. 1584; chanson polémique « chanson guerrière », 1578; grec polemikos « relatif à la guerre », de polemos « combat, guerre ».
1 Adj. Qui est relatif, qui appartient à la polémique (ci-dessous, 2.); qui suppose une attitude critique à l'égard d'une théorie (→ Observation, cit. 12); dont la vivacité, l'agressivité rappelle le style, la manière de la polémique. || Critique, écrit, langage (→ Pacte, cit. 4), style polémique. || Écrivain polémique. Polémiste.Attitude polémique.
1 (…) je crois qu'on peut juger par quelques écrits polémiques faits de temps à autre pour ma défense (…)
Rousseau, les Confessions, IV.
1.1 Multiplier par 5 les réserves de minerai actuellement connues, pour donner la partie belle aux adversaires, est plus polémique que scientifique.
A. Sauvy, Croissance zéro ? p. 181.
Didact. || Discours polémique : type de discours, lié à une rhétorique, où le modèle de communication dominant est l'opposition à des discours existants (souvent opposé à discours didactique, scientifique).
2 N. f. Débat par écrit, vif ou agressif (politique, religion, philosophie, littérature, etc.). Apologétique (cit. 2), controverse, débat, discussion, dispute, querelle (→ Docteur, cit. 2; monologue, cit. 3). || Engager, entretenir une polémique avec qqn.Par ext. Écrit (→ Larme, cit. 3) ou ensemble d'écrits (→ Locution, cit. 3) qu'on publie à l'occasion d'un tel débat.
2 Une grande polémique s'engage à ce sujet dans la presse, deux duels philosophiques, sur la thèse de la royauté (…)
Michelet, Hist. de la Révolution franç., V, VI.
3 Qui sait si des confrères n'écriraient pas contre lui ? Une polémique s'ensuivrait, il faudrait répondre dans les journaux.
Flaubert, Mme Bovary, II, XI.
La polémique : ensemble de ces débats; genre rhétorique auquel ils appartiennent; discours polémiques. || Exceller (cit. 4) dans la polémique.
4 Écoutez, Monsieur, je suppose que, là comme ailleurs, la polémique, c'est beaucoup d'affirmations injurieuses appuyées sur deux ou trois faits précis. Vous me fournirez les deux ou trois faits précis.
J. Romains, Donogoo, Prologue, p. 47.
DÉR. Polémiquer, polémiste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Polemique — Polémique Le terme de polémique (du grec πολεμικός, polêmikôs « qui concerne la guerre », « disposé à la guerre», « batailleur, querelleur ») fait aujourd hui l objet d emplois multiples …   Wikipédia en Français

  • Polémique — Le terme de polémique (du grec πολεμικός, polêmikôs « qui concerne la guerre », « disposé à la guerre», « batailleur, querelleur ») désigne une discussion, un débat, une controverse qui traduit de façon violente ou… …   Wikipédia en Français

  • POLÉMIQUE — adj. des deux genres Qui appartient à la dispute. Il se dit Des disputes ou guerres par écrit, qui se font en matière de théologie, de politique, de littérature, etc. Ouvrage polémique. Traité polémique. Style polémique. Genre polémique. Écrivain …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • POLÉMIQUE — adj. des deux genres Qui appartient à la dispute. Il se dit des Querelles, des disputes par écrit, sur les questions se rapportant à la théologie, à la politique, à la littérature, etc. Ouvrage polémique. Style polémique. Genre polémique.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • polémique — (po lé mi k ) adj. 1°   Qui appartient à la dispute par écrit. Un écrivain polémique. •   Le genre polémique n est que trop de mon goût ; j y avais renoncé pourtant, J. J. ROUSS. à M. Moultou, Corresp. t. V, p. 253, dans POUGENS. •   Une… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • polémiqué, e —  adj. Sujet à polémique …   Le dictionnaire des mots absents des autres dictionnaires

  • polémique — nf. POLÉMIKA (Aix, Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Polémique —    см. Полемика …   Философский словарь Спонвиля

  • Polémique antiaugustinienne aux Ve et VIe siècles —     Saint Augustin a été incontestablement le grand maître de l’Occident Chrétien ; mais il est important de savoir que sa pensée ne s’établit pas sans résistance et qu’on lui opposa, vers l’époque de Boèce ou un peu avant, des traditions encore… …   Philosophie du Moyen Age

  • Polemique des soeurs Press — Polémique des sœurs Press La polémique des sœurs Press existe encore aujourd hui, pour tout ce qu elles ont pu représenter à la fois comme symbole pour l Union soviétique et pour les interrogations sur leur genre sexuel. Irina Press et sa sœur… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.